Webedia, l’ogre du web

Webedia c’est LA grande société française sur les médias en ligne. Tout y passe: Allociné, JeuxVideo.com ou encore Mixicom, une société dans le management d’influenceurs. Mais le monstre est encore affamé et s’attaque maintenant à l’eSport.

L’eSport s’installe de plus en plus en France. Années après années, cette discipline qui était jusque la réservée à une niche de gamers fanatiques est devenue une branche du sport à part entière, avec ses tournois, ses sponsors et ses stars.

carl-jr-eswc-2013

Carl Jr., vainqueur du tournoi ESWC 2013 sur le jeu TrackMania. @ESWC

De nombreux événements s’organisent un peu partout en France pour rassembler les joueurs. Lyon E-Sport, ESWC, Gamers Assembly… et prochainement le championnat eSport IDF (Ile-de-France). 

Ces tournois sont habituellement financés en grande partie par des prestataires privés, et en petite partie par des entités publiques. En général, on estime environ à 30 % le financement dégagé par le public sur ce type de compétition. Mais pour le prochain championnat eSport IDF, la communauté des joueurs a protesté en apprenant que 200 000 € du conseil régional, ainsi que 140 000 € des villes qui hébergent le tournoi, ont été versés à cette fameuse Webedia, qui organise le tournoi.

Capture

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Île-de-France, page 31, @IDF

Ainsi, le tournoi est intégralement financé par des fonds publics, contrairement aux habituels 30 % de financement accordé aux autres tournois français du même acabit.

La communauté eSport se fait rapidement entendre, leurs protestations envers ce financement concernent deux points :

  • De nombreux tournois, à plus petite échelle et réalisés par des indépendants, peinent à avoir lieu par manque de financement. Beaucoup de projets sont avortés par manque de moyens. Webedia quant à elle, est une entreprise très influente qui possède les moyens d’organiser ce type d’événement (leur chiffre d’affaires de 2016 étant de 214,4 millions €). Les organisateurs de tournois indépendants ressentent une injustice à voir Webedia se faire financer intégralement leur tournoi.
  • Ce financement aurait été réalisé suite à un appel à projet très flou, on ne sait pas si les entrées seront payantes ou non, on ne connaît pas la valeur des cash prize (récompense aux vainqueurs du tournoi)…

Face à ces réactions, un communiqué de Valérie Pécresse, présidente du conseil régional, a été publié. Celle-ci assume financer à 100 % un événement organisé par un prestataire tel que Webedia, n’avoir que Webedia comme interlocuteur dans le domaine de l’eSport, et ne pas avoir eu recours à un appel à projet transparent.

Capture2.PNG

 

 

 

Communiqué de presse, Subvention à Webedia : Valérie Pécresse passe en force, @Ensemble l’Île-de-France

Quid des influenceurs?

Lorsque l’on parle de Webedia, on pense aussi à Mixicom, le plus grand réseau de YouTubers français avec pas moins de 33 vidéastes. Parmi eux, on compte les géants du YouTube français, Cyprien, Squeezie, Norman, Natoo, et également d’autres comme l’emblématique duo du jeu vidéo Wankil Studio, ou encore Farod. Ils possèdent aussi BangBangManagement, un réseau d’influenceurs de l’eSport, avec des personnalités comme Aypierre, Domingo ou Doigby.

lestream-770x387.jpg

Plateau de la WebTV LeStream, @LeStream

Il suffit d’ajouter à cela la WebTV à succès LeStream, le site web Millenium et encore JeuxVideo.com pour comprendre que rares sont les personnalités influentes dans le domaine du web et de l’eSport à ne pas dépendre de Webedia.

Le streamer ZeratoR, indépendant depuis janvier 2015, fait alors parti des rares à relayer l’information et à dénoncer le financement douteux du tournoi organisé par Webedia.

Cette absence de réactions de la part des autres influenceurs est symptomatique de la très forte pression que peut installer Webedia sur le web français, et de son pouvoir. Étant eux même dépendants de cette société, ils ne peuvent pas s’exprimer sur les polémiques dont elle fait partie.

Ce pouvoir a beau refléter une image très bénéfique au public en mettant, par exemple, les YouTubers jusque là dans leur chambre sur de vrais plateaux à l’image de ceux utilisés en télévision, on comprend les dérives qui peuvent découler d’une si forte influence avec l’exemple du financement du tournoi eSport IDF. Avec la place de plus en plus importante qu’occupent ces nouveaux médias dans nos vies, Webedia est donc une société à surveiller de près.

Sources: 

L’Equipe: Esport : l’organisation d’un tournoi régional par Webedia et un financement public agace la communauté

Le Monde: Polémique au sujet du financement public d’un tournoi de jeu vidéo organisé par Webedia

Connect eSport: WEBEDIA ET LA RÉGION ILE-DE-FRANCE EMPÊTRÉS DANS UNE AFFAIRE DE SUBVENTIONS INHABITUELLES

Hitek.fr: WEBEDIA SUBVENTIONNÉE À 100% PAR LES POUVOIRS PUBLICS POUR L’ORGANISATION D’UN TOURNOI E-SPORT

Libération: Le gros chèque de la région Île-de-France pour un géant du e-sport

Ensemble Île-de-France: Subvention à Webedia : Valérie Pécresse passe en force

Île-de-France Conseil Régional: Rapport pour la commission permanente du conseil régional MARS 2018

Image d’article: pixabay.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s