Stalker pour mieux communiquer

En France, « stalker » est littéralement traduit par les termes « rôder » ou « traquer » renvoyant à une attention hostile et suspecte.
Si stalker est généralement un terme utilisé de manière négative, ce peut aussi être une véritable activité qui, avec l’expansion des réseaux sociaux, va aujourd’hui bien au-delà de la surveillance malsaine.

Communauté mon amour

Si définir sa cible est un des premiers pas qu’effectue un communiquant, certains pensent que le boulot s’arrête là … erreur ! Entre vos abonnés et vous tout fonctionne : vous publiez des contenus pertinents et ils les aiment et les commentent. Mais maintenant, plutôt que de chercher à séduire de nouveaux internautes qui ne seront peut-être que de passage, apprenez à chouchouter ceux qui vous suivent déjà.

Son of Zorn – Giphy

Dans toute situation de communication, sans écoute adaptée, le dialogue entre deux personnes se résume à un simple monologue à deux voix, où chacun reste sur ses positions, sans réellement échanger. Plusieurs entreprises privilégient trop souvent la publication d’articles ou de posts aux dépens de l’interaction avec les internautes mais le dialogue doit être privilégié.

Pour se rapprocher de sa communauté existante et que celle-ci se sente considérée, nous savions déjà que répondre à leurs commentaires, à leurs interrogations et prendre note de leur suggestions était primordial.
Il est maintenant temps de repérer quelques followers très actifs sur vos réseaux et à votre tour intéressez-vous à eux comme ils s’intéressent à vous dans le but de solidifier cette relation et fidéliser vos lecteurs.

Pourquoi ?

On pense parfois à tort, que les personnes qui nous suivent correspondent à la cible que nous avions définie au lancement de notre communication. Stalker vos abonnés vous permet ainsi de vérifier qui vous suit et pour quelle raison et ainsi de ne pas vous tromper lors de vos publications futures.

Giphy

En effet, les réseaux de nos abonnés s’avèrent être un véritable instrument de recherche. Sur les réseaux sociaux, vous ne pouvez pas tout savoir mais de nombreuses informations sont tout de même facile d’accès. Les données fournies sont riches lorsqu’elles sont bien exploitées et nous permettent de faire l’économie de simples sondages.
Les réseaux nous permettent ainsi de situer quelqu’un socialement : date de naissance, études, professions, relations, etc. Enfin, vous pouvez en découvrir d’avantage sur les goûts et les centres d’intérêts de votre communauté.

Le but est ici d’apprendre à connaitre pour mieux séduire car écouter sa cible est tout aussi important que de s’adresser à elle. Le meilleur exemple que je pourrais citer n’est autre que Google qui, grâce à son algorithme, Colibri, collecte la moindre information sur nous et les réutilises afin de nous faire des suggestions au plus près de nos goûts et de nos besoins.

Giphy

Suite au stalking les bénéfices seront nombreux : vous pourrez mieux cerner votre communauté et intégrer ses besoins dans votre stratégie digitale, vous trouverez de nouvelles sources d’inspirations et pourrez mieux vous positionner face à la concurrence.

Dernier conseil, restez discret …

Claire Duboeuf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s