Comment foirer sa communication politique sur le web

De nos jours, ne pas encore être sur les réseaux sociaux, c’est la catastrophe assurée pour les politiciens. Encore faut-il savoir les utiliser.

Comment se vendre aux jeunes générations,  qui regardent de moins en moins les infos à la télé, si on ne leur parle pas là où ils sont le plus présent ? En étant sur le web, bien évidemment. C’est ainsi que nombre de politiciens se retrouvent sur les réseaux sociaux.

(Fausse) bonne idée ? Tout dépend de comment on utilise ces réseaux… Et il suffit d’un faux pas pour se ridiculiser.

« Ça tourne, là ? »

Faire un live, c’est un excellent moyen de dialoguer avec son public, de pouvoir répondre plus franchement à ses questions. Mais l’expression « les aléas du direct » prend tout son sens ici.

En effet, quand on passe de la vague d’insultes concernant François Hollande, en plein live sur Periscope, à la longue minute d’attente avant que l’équipe audiovisuelle d’Emmanuel Macron se rende compte que la diffusion a commencé, autant dire qu’on se demande si les politiciens savent utiliser ces nouveaux outils.

Le live d’Emmanuel Macron

Pour certains, autre que les problèmes de tournage, c’est la spontanéité qui est remise en cause. Le principe du direct, c’est d’être plus authentique… ou bien de faire sa promotion et de montrer à quel point « moi je suis génial(e) et tous les autres sont inférieurs » ? Une question que l’on se pose avec le live de Marine Le Pen, décortiqué par Le Petit Journal.

De la mauvaise pub en 140 caractères

 

Autre que les live, on peut rester dans la spontanéité en utilisant Twitter. Mais bizarrement, on oublie souvent de réfléchir avant d’y publier.

On passe sur quelques erreurs de publication, comme Éric Besson et son fameux «Quand je rentre je me couche. Trop épuisé. Avec toi?», qui avait donné lieu au hashtag #avectoi.

Parfois il est plus compliqué de se rendre compte de son erreur. C’est le cas de Christine Boutin, qui réagit aux récents attentats à Orlando contre la communauté LGBT. Son message de soutien s’est vite retourné contre elle : bien sûr, tout le monde se souvient de son passif… compliqué, avec la communauté gay. Et ce n’est certainement pas sa réaction qui va l’aider.

De petites erreurs aux grosses conséquences : les internautes n’hésitent pas détourner complètement des publications un peu maladroites pour ridiculiser plus encore les politiciens.

 

N’oublions cependant pas qu’il y a aussi des hommes et femmes politiques qui se débrouillent très bien avec les outils de communication digitale : ce sont les « Méthodes Jean-Luc », commentée par Naël ici-même.

 

Eva L.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s