Des Youtubeurs au musée

Vieillots, ennuyeux, poussiéreux, pour les intellos… Nombreux sont les mots qui servent trop souvent à décrire un musée. Mais ça, c’était avant ! Aujourd’hui les musées sont connectés. De quoi donner un coup de jeune à nos muséums nationaux.

Avec une nouvelle communication, les musées sont passés à l’heure du numérique. Ils sont de plus en plus présents sur les réseaux sociaux. Le musée d’Orsay, le musée de l’Orangerie, le Centre Pompidou, le musée du Quai Branly et même le Château de Versailles. Tous sont connectés et ont adopté une nouvelle façon de communiquer. Une communication qui change leur image et leur apporte une toute nouvelle visibilité.

pexels-photo (1)
Image Pexels

A la conquête des réseaux !

Et cette visibilité, le Louvres en a bien compris l’importance. C’est un des premiers musées à avoir développé sa communication digitale. Et pas qu’un peu ! Il est présent sur pas moins d’une dizaine de réseaux sociaux en France : Facebook, Twitter, Instagram, Youtube et Dailymotion, Google+, Vine… A travers le monde, le Louvres est suivi par 3,6 millions d’abonnés. Car il a aussi des comptes Weibo et Wechat, respectivement le Twitter et le What’s app chinois. Le but de cette présence accrue ? La proximité. Le musée fait découvrir ses œuvres, sa vie, le musée quand il est fermé, le travail des conservateurs… Et capte l’attention des internautes.

blur-old-antique-book
Image Pexels

Des Youtubeurs au Louvres

Et, en ce début d’année 2016, le Louvres innove et a mis en place une nouvelle communication, originale et dans l’air du temps. Le célèbre musée parisien a invité 3 Youtubeurs à venir tourner leurs vidéos au sein du musée. Ils ont chacun réalisé 2 vidéos qui mettent en valeur différents aspects du Louvres. Axolot, évoque le côté mystères et curiosités, Nota Bene parle d’Histoire et le Fossoyeur de Films s’attache au cinéma. Avec plusieurs centaines de milliers d’abonnés, ils postent sur leur chaine respective des vidéos de vulgarisation scientifique, historique ou culturelle. Ces Youtubeurs et leurs vidéos apportent un nouveau regard sur le musée et ses collections.

nota_bene
Capture d’écran Youtube – Nota Bene

 

Pourquoi le choix de Youtube pour cette nouvelle communication ?

Les Youtubeurs ont tout simplement déjà une communauté autour d’eux qui les suit et regarde leurs vidéos : 524 965 pour le Fossoyeur de Films, 369 200 abonnés pour Axolot et 305 183 pour Nota Bene. Et aujourd’hui, Youtube est devenu la télévision de beaucoup de personnes, notamment les jeunes. Surtout que les vidéos commandées par le Louvres pour sa chaîne à ces trois Youtubeurs sont de très bonne qualité : elles sont bien filmées, avec de nombreux plans et une très bonne qualité d’image. Ces vidéos ressemblent presque à des mini-documentaires, notamment celles d’Axolot. En plus d’être à l’origine de la vidéo, le Youtubeur en est également l’acteur principal : il présente mais il semble aussi découvrir ce qu’il nous montre en même temps que nous.

axolot
Capture d’écran Youtube – Axolot

Youtube est donc la plateforme idéale pour communiquer sur le web efficacement et à une cible différente : les jeunes. Car avec ces vidéos, le but du Louvres est clairement de s’adresser à cette tranche de la population pas très friante de musée. Le ton employé est léger, les termes simples et expliqués. Et à la fin des vidéos, les Youtubeurs nous disent à quel point le musée du Louvres est exceptionnel et nous invite à nous y rendre…

Mais alors quelle conclusion ?

L’idée est originale et permet au Louvres de montrer toute l’étendue de ce qu’il a à proposer à un très large public. Le choix de ces Youtubeurs est ingénieux : ils apportent chacun leur patte et leur originalité. Ils mettent en valeur le musée et oui, nous donnent envie de venir. Mais ils apportent surtout une image plus jeune et une visibilité importante au musée.

fossoyeur
Capture d’écran Youtube – Le Fossoyeur de Films

Pour ma part, ces vidéos m’ont appris beaucoup de choses. Elles donnent envie de se rendre au Louvres pour voir de nos yeux ce qui nous est présenté. Elles ont un côté magiques et mystérieux…

Avec cette communication 2.0, le Louvres prouve qu’il est connecté et dans l’air du temps. Mais surtout qu’il a compris l’importance de ces nouveaux influenceurs du net et qu’il sait se servir de cette influence. Ces Youtubeurs ont des milliers de fans, des milliers de vues et pour le Louvres, des milliers de visiteurs potentiels en plus ! Mais l’impact est-il réel sur les entrées du musée ? Ça, on ne le sait pas encore…

Flora Gruffaz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s