L’Art et la NASA, pas si incompatibles que ça.

Encore une fois l’agence spatiale américaine nous nourrit d’un projet tout du moins insolite. Elle a annoncé fin-février vouloir lancer la première galerie d’art extraterrestre. La particularité ? C’est participatif via leur nouvelle arme de communication, les réseaux sociaux.

Le projet qui résonne au doux nom d’OSIRIS-Rex n’est pas tout neuf. Il a été annoncé en 2004 et vise à récupérer des échantillons sur un astéroïde, Bennu. Pourquoi lui ? Parce qu’il est tout proche (moins loin que la distance Terre-lune), qu’il a l’étiquette du grand-père de notre univers et donc qu’il nous permettrait de comprendre comment tout a commencé.

Le plus farfelu dans ce projet, c’est que la NASA a annoncé très récemment vouloir en profiter pour envoyer une centaine d’œuvres d’art en format numérique au-dessus de notre tête. L’organisme s’adresse donc à tous les artistes, amateurs ou non, à partager leurs merveilles sur le thème de l’exploration.

Où ça se passe ? Directement via les réseaux sociaux Twitter et Instagram, avec un petit tag #WeTheExplorers sur le compte @OSIRISREx. Tout type de contenu artistique est autorisé : vidéo, photo, musique, création digitale et même notre 5e art, la littérature.

 

Changement de cap pour la NASA

Point intéressant chez la NASA ces dernières années ? Leur démarche sur les réseaux sociaux. Depuis 2014, beaucoup moins d’auto centrisme. Elle s’intéresse radicalement à impliquer notre petit monde, pas forcément scientifique mais la tête dans les étoiles, dans ses différents projets.

Elle nous fait craquer avec les selfies du presque humain robot Curiosity, elle a conquis Instagram avec sa superstar Terry Virts et ses 200 jours dans notre Cosmos mais ce n’est pas tout : elle avait lancé en 2014 une campagne Facebook pour faire atterrir votre nom sur Mars.

pia19808-main_tight_crop-monday.jpg

Selfie de Curiosity sur Mars – Instagram/marscuriosity

Plus discrète, elle joue aussi sa communication en partenariat avec Hollywood avec cette farandole de films tel que Gravity, Interstellar ou Moon, pour sensibiliser les cinéphiles et les plus jeunes. Peut-être même un peu trop …La veille de la sortie de Seul sur Mars il y’a quelques mois, une énorme découverte sur la planète rouge, très sérieuse, nous était promise via nos chers réseaux sociaux.

On apprécie ou pas l’effort qu’a fait la NASA pour nous faire fantasmer d’autres horizons et de nouvelles découvertes. Comme toute organisation, elle a ses concurrents dont le très riche Elon Musk et doit donc se démarquer. Dans tous les cas, nous attendons avec impatience le 3 septembre 2016, jour où la culture artistique terrienne rejoindra notre voie lactée.

Cbm12-wUEAAFjlB.jpg

WeTheExplorers – Nasa.gov

Lucas Precloux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s